Recycler des caisses de camions frigorifiques, une idée vertueuse !

Les caisses de camions frigorifiques arrivant en fin d’exploitation sont le plus souvent exportées en Afrique et viennent alourdir considérablement des décharges sauvages. Cela représente plusieurs milliers de caisses frigorifiques par an !

La législation en vigueur au niveau national et européen, contraint les professionnels du secteur du transport à mettre au rebut les caisses de camions frigorifiques au bout de 12 années de circulation.

Les matériaux utilisés, pour l’aménagement, sont , dans la mesure du possible des matériaux réutilisés, donnés ou récupérés.

Pourquoi ne pas donner une seconde vie à cette précieuse ressource ?

Des remorques frigorifiques qui sont bien souvent encore en parfait état, solides et isolées

Une caisse frigorifique c’est

N

12 ans d'exploitation

N

33 m² habitables

N

Parfaitement isolée et étanche

N

Facilement démontable et transportable

N

Résistant à des températures de -40°C

N

Une capacité de résistance de 30 à 40 tonnes

Les principaux fabricants de ces caisses – les sociétés Krone, Lamberet et Chereau – sont partenaires de
l’opération une Villa en Urgence et proposent de mettre à disposition à moindre coût des caisses frigorifiques qu’ils n’arrivent pas à recycler.

Des hébergements gérés par des associations partenaires…

Ces dispositifs d’hébergement d’urgence seront proposés aux associations partenaires, sous condition impérative que celles-ci soient en mesure de gérer de manière pérenne

N

Les emplacements

N

Les nuitées et l’entretien (nettoyage, draps, sanitaires...)

N

La conformité sécurité incendie, l’assurance

N

Les relations avec les mairies

La mixité au sein des hébergements peut être envisagée : famille(s), femmes et enfants, hommes, couples.

L’association Home 311 peut potentiellement proposer une aide au financement, au cas par cas et en fonction des régions

La première Villa en Urgence

A été mise à disposition auprès de l’association Une Famille Un Toit.
Cette association loi1901, a pour mission d’accueillir et d’accompagner toute personne ou famille en difficulté, notamment du fait de ses conditions d’habitat.
Installé quai Wilson à Nantes, la première Villa en Urgence permet à 8 jeunes migrants de vivre dignement.

Avec le soutien des collectivités

Au-delà du soutien des associations partenaires pour la gestion de ces hébergements d’urgence, cette opération nécessite un engagement fort de la part des collectivités. Il se décline par :

N

Des autorisations de stationnement aux associations bénéficiaires de remorques aménagées

N

Un raccordement à l’eau, l’électricité et le tout-à-l’égout

Un financement nécessaire

En moyenne, il faut compter 27 000 euros pour l’achat et le réaménagement d’une remorque de camion qui permet de proposer 8 couchages.

L’association Home 311, porteuse du projet, lance un large appel aux dons, pour répondre à cette consternante situation des sans-abri sur tout le territoire français.

L’association Home 311 est reconnue d’intérêt général, les dons en sa faveur ouvrent droit à une réduction d’impôt.

Nous tenons à remercier tout particulièrement l’association nantaise Logement et Fraternité ainsi que Monsieur Xavier MARIE, ancien PDG de Maison du Monde pour le financement des 3 premières Villas en Urgence.

La présidente de la Région Île de France, Valérie Pécresse, a d’ores et déjà exprimé son soutien à l’initiative une Villa en Urgence, par l’octroi d’une subvention. Des études d’emplacement sont en cours.

Les villes de La Roche sur Yon, Paris, Vincennes et Etampes étudient avec attention ce projet.

Recycler Aménager Héberger

Pour que les sans abri ne dorment plus dans la rue...
risus. massa sed risus Aliquam Sed sem,